Exposition virtuelle

L'étrange cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy

Une curieuse collection... ... L'envers du décor Sur l'exposition « La licorne et le bézoard » Collection, collectionneurs...

L'envers du décor : un cabinet factice... mais évocateur

Vue du cabinet de curiosité factice d'Alcide de Farcy Vue du cabinet de curiosité factice d'Alcide de Farcy Vue du cabinet de curiosité factice d'Alcide de Farcy   Mention légale de la photo dans un nouvel onglet  
 

Le cabinet d'Alcide de Farcy prend place au sein d'un musée, celui de Poitiers, et présente des œuvres et du mobilier issus dans leur grande majorité des collections inscrites à l'inventaire. Ce qui paraît, de prime abord, être un cabinet de curiosités (ou du moins une possible restitution) ne peut duper durablement l'observateur attentif.

 

L'étrange cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy

Partie II, le pourquoi et le comment du cabinet factice d'Alcide de Farcy

Durée : 12mn38

© 2014 Alienor.org, Conseil des musées

Raccourcis d'accès direct
  • L'idée du cabinet factice 0mn 11s
  • Créer le personnage 2mn 43s
  • L'accueil fait au projet 4mn 45s
  • Le déroulement de l'animation 6mn 18s
  • La boîte des détournements d'objets 9mn 16s

Les anachronismes, les légendes farfelues et un personnage étrange sorti « d'on-ne-sait-où » révèlent vite la supercherie. Nous avons ici affaire à un cabinet factice… Mais aussi un vrai espace dédié à la médiation pédagogique.

Nous avons ici affaire à un cabinet factice, véritable espace dédié à la médiation pédagogique. Et, bien qu'artificiel, ce regroupement d'objets volontairement chargé et hétéroclite permet d'aborder de nombreux aspects propres aux véritables cabinets de curiosités.

 

En effet, comme de nombreux cabinets de curiosités constitués entre la Renaissance et le XVIIIe siècle, la collection factice d'Alcide de Farcy témoigne d'une volonté de saturer l'espace par une profusion d'objets et de peintures. Un monde en miniature est ainsi constitué, offert ici à la vue de tous.

Portrait de la Comtesse de Durfort par Jean Valade Maman, Marie-Armandine De Farcy Maman, Marie-Armandine De Farcy Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait de la Comtesse de DurfortJean Valade, huile sur toile, 1747.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait du comte de Durfort par Jean Valade Papa, Prosper De Farcy Papa, Prosper De Farcy Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait du comte de DurfortJean Valade, huile sur toile, 1747.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait de Jacques Gaultier (d'après Sir Joshua Reynolds) Mon arrière grand-oncle des Amériques, Jean-Eudes De Farcy Mon arrière grand-oncle des Amériques, Jean-Eudes De Farcy Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait de Jacques GaultierD'après Sir Joshua Reynolds, huile sur toile, 1752.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait d'homme par Nicolaes Maes Mon arrière grand-père, Ambroise De Farcy Mon arrière grand-père, Ambroise De Farcy Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait d'hommeNicolaes Maes, huile sur toile, XVIIe siècle.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait de femme par Nicolaes Maes Mon arrière grand-mère, Julienne De Farcy Mon arrière grand-mère, Julienne De Farcy Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait de femmeNicolaes Maes, huile sur bois, vers 1673.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait de Lubin Mauduyt Mon élève et fils spirituel, Pierre Du Mica-Briand Mon élève et fils spirituel, Pierre Du Mica-Briand Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait de Lubin MauduytAncien conservateur des musées de Poitiers,André Deschamps, huile sur toile, (1834-1844)
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait de Gilles Isaac, Maistre de l'Hôtel de France Mon ami et banquier, Fulbert Mainbasse Mon ami et banquier, Fulbert Mainbasse Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait d'un trésorier ou Portrait d'un financier ou Portrait de Gilles Isaac, Maistre de l'Hôtel de France, huile sur toile, 1693.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait d'homme (école flamande) Mon ami et antiquaire, Virgile Doccaze Mon ami et antiquaire, Virgile Doccaze Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait d'hommeÉcole flamande, huile sur bois, deuxième moitié du XVIIe siècle.

Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Portrait d'homme attribué à van Dyck Mon oncle, Honoré De Farcy, dans le rôle de Tartuffe Mon oncle, Honoré De Farcy, dans le rôle de Tartuffe Survoler ici pour lire les "vraies" informations
de cette œuvre du musée
Portrait d'hommeAttribué à van Dyck, huile sur bois, vers 1630.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet
 
Vue du cabinet factice d'Alcide de Farcy Vue du cabinet factice d'Alcide de Farcy   Mention légale de la photo dans un nouvel onglet   La galerie des proches d'Alcide de Farcy La galerie des proches d'Alcide de Farcy   Mention légale de la photo dans un nouvel onglet  

L'esprit des cabinets de curiosités est bien là. Le XIXe siècle verra la transformation des cabinets de curiosités en collections privées d'une part et institutions publiques de l'autre, elles-mêmes dissociées entre musées, pour les œuvres d'arts, et muséums d'histoire naturelle, pour la présentation des sciences. Mais, pour l'heure, Alcide de Farcy, en homme de son temps, poursuit sa collection avec une soif de connaissance qui touche autant à la découverte du monde et de ses singulières manifestations (fossiles, minéraux, fétiches des peuples sauvages) qu'à une certaine ostentation de l'objet rare et prestigieux offert au regard pour affirmer sa position dans l'échelle sociale (vitrines luxueuses, meubles de prix et collections de portraits familiaux faits de main de maître).

Comme dans de nombreux cabinets, l'accumulation des objets - perçus comme le témoignage des manifestations de la toute puissance divine - se mêle à la présentation des nouveaux instruments scientifiques. Ces derniers permettent de mieux comprendre l'univers dont les frontières ne cessent de reculer au fur et à mesure des explorations en terres lointaines. Ces voyages, à leur tour, révèlent une diversité du monde et des cultures qui semble sans fin. La collection d'Alcide de Farcy rassemble ainsi, des naturalia (animaux naturalisés, collection d'insectes, fossiles et herbiers) et des artificalia (les objets fabriqués à la provenance lointaine et aux usages mal compris) dans une même curiosité où le religieux, les croyances populaires et l'esprit scientifique se rejoignent encore.

Vue d'ensemble du cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy Vue d'ensemble du cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy Musée de Poitiers, décembre 2013. Mention légale de la photo dans un nouvel onglet   Vue d'ensemble du cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy Vue d'ensemble du cabinet de curiosités d'Alcide de Farcy Musée de Poitiers, décembre 2013. Mention légale de la photo dans un nouvel onglet  
 
Portrait d'un vieillard au perroquet (école flamande) Portrait d'un vieillard au perroquet (école flamande) Portrait d'un homme ou Portrait d'un vieillard au perroquetÉcole flamande, huile sur toile.
Collection du musée Sainte-Croix de Poitiers
Ouverture de la notice dans un nouvel onglet Survoler ici pour lire les informations fantaisistes
d'Alcide de Farcy
de cette œuvre du musée
Moi à 80 ans, avec Jacotte, mon perroquet
 

Et même si les « arrangements » avec la réalité scientifique sont encore fréquents (la fausse corne de licorne qui est un vrai rostre de narval, les fausses pierres de foudre qui sont de vrais silex taillés ou des haches polies préhistoriques), le cabinet d'Alcide de Farcy peut être perçu aujourd'hui comme la manifestation de l'imaginaire et de la vision poétique, à défaut de véridique, d'un gentilhomme de cette époque.

Les travaux des scolaires →