D'abord figure relevant du langage, l'allégorie a très tôt été transposée
dans le champ des arts graphiques.
Mais c'est seulement à la Renaissance
que commence véritablement à se constituer un répertoire allégorique.
L'époque s'intéresse aux langages codés et à leurs fonctionnements.
Le déchiffrage des devises et des emblèmes - composés tous deux d'une image et d'une inscription ou d'un bref poème - est un jeu très en vogue dans les cercles humanistes.
Les hiéroglyphes passionnent plus encore car il n'y a pas de texte pour aider
à interpréter l'image. L'engouement est tel qu'il provoque diverses publications
les répertoriant et tentant de les interpréter.


Hiéroglyphica d'Horapollon, par exemple, publié en 1516,
en regroupe une centaine.

 

© Alienor.org, Conseil des musées www.alienor.org