Triton crêté Triturus cristatus, Laurenti 1768

                                                              Cette espèce est un des plus grands salamandridés de France.                                          Sa peau granuleuse, son dos marron maculé de taches noires et son ventre                                     orange, permettent de le distinguer des autres espèces de tritons. En période        nuptiale le mâle porte une grande crête dorsale en dents de scie, la queue présente une bande      blanchâtre ou bleuâtre.
   Surtout nocturne, le triton crêté se cache le jour dans un gîte souterrain ; il se rend à l'eau au printemps   pour la reproduction. Cette espèce fréquente très longtemps le milieu aquatique et ne le quitte qu'à la fin  de l'été pour mener temporairement une vie terrestre.
C'est une espèce liée aux mares de plaines, de collines, de bas plateaux et aux pannes dunaires. Dans les marais de l'Ouest, le triton crêté est confiné à l'écotone plaine-marais ou au cordon littoral. Il ne se rencontre que très rarement dans les habitats fermés (forêts). Il a aussi une préférence pour les mares d'une certaine profondeur et pauvres en végétation aquatique.

 

 

© Museum d'histoire naturelle de La Rochelle © Alienor.org, Conseil des musées

Retour