Résultats récents des recherches en biologie et écologie

                Depuis une dizaine d'années, le vison d'Europe fait l'objet d'un programme d'étude              pluridisciplinaire, coordonné par le "Groupe de Recherche et d'Etude sur la Gestion de       l'Environnement", la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères en      collaboration avec le muséum de La Rochelle, sous la responsabilité de la Direction Régionale     Environnement (DIREN) Aquitaine.

Les études portent principalement sur la répartition, l'écologie, le régime alimentaire et le comportement de l'espèce.

Depuis 1996, une dizaine d'individus capturés dans la nature ont été équipés d'émetteurs et suivis par radiopistage dans le sud-ouest de la France. Comme chez les loutres, les visons utilisent de vastes domaines vitaux confinés aux vallées et aux berges des rivières et étangs (de 2,3 km à 13 km en système linéaire) et utilisent de nombreux gîtes diurnes. Les vallées humides boisées semblent constituer  les milieux les plus utilisés pour les gîtes.

Dans la région Poitou-Charentes, l'étude des habitats de l'espèce a révélé que le vison utilisait préférentiellement les cours d'eau, en particulier les rivières. Contrairement à la loutre, il ne paraît pas sensible à la qualité des eaux.

© Museum d'histoire naturelle de La Rochelle © Alienor.org, Conseil des musées

Retour