Les objets sont dépoussiérés et placés sur la housse de manière à garantir une circulation suffisante de l'air et pour éviter la formation de poches de dioxyde lors du traitement.
Une fois les objets à traiter posés sur toute la surface de la chambre, le reste de la housse est constitué. Une sorte de cloche est ainsi réalisée, sa mise en place est délicate même si les risques de déchirures ont été minimisés en isolant par de la mousse toutes les saillies aiguës (tels que les montants des étagères). La « cloche » est soudée au « tapis » de manière hermétique, seuls des systèmes de valves sont disposés pour permettre la circulation de l’air entre les différentes machines et l’intérieur de la chambre.

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Mise en place de la cloche sur les collections à traiter par anoxie Pose de blocs de mousse pour éviter de déchirer la housse de la chambre d'anoxie Les objets à traiter sont disposés sur des étagères Soudure à la pince thermique pour finaliser la pose de la cloche