retour au sommaire
fermer la fenêtre

© Musées d'Angoulême, Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org

Les collections du musée d'Angoulême
Les armes blanches de main
(Afrique, Asie, Europe, Océanie)

 

Cette définition d' "armes blanches", date d'une période assez récente, celle où l'on a commencé à utiliser les armes à feu. Sous ce terme se range une vaste gamme d'objets réalisés à partir de divers matériaux tels que la pierre, le bois ou le métal et conçus afin d'être maniés à la force du bras pour combattre au corps à corps, pour la chasse ou dans un but domestique pour trancher et, ou, piquer. Ces armes blanches pouvaient également être utilisées comme des insignes de pouvoir.
Selon leur utilisation, on distingue les armes de taille, pour couper et les armes d'estoc pour transpercer.
Il est bon de rappeler qu'il n'a jamais existé de frontières strictes entre ces catégories d'armes.
Ces armes ont subi, au cours des siècles, de nombreux changements concernant aussi bien le matériau que l'utilisation.
Dans de nombreuses sociétés, elles sont indissociables de la vie politique, guerrière, culturelle et religieuse.
Elles présentent une variété infinie de formes, rappelant que les artisans ont toujours su allier une grande fonctionnalité à une réelle exigence esthétique. Suivant sa provenance, la forme de l'objet est souvent liée à l'environnement de l'ethnie (lame en forme de tête d'oiseau, poignée anthropomorphe).

Toutes les armes présentées ici peuvent entrer dans l'une de ces quatre catégories.
Le couteau : courte arme visant essentiellement à frapper de taille, et, dans une moindre mesure, d'estoc.
Le poignard : objet conservant toujours une connotation spécifique, voire unique, d'arme d'estoc.
La dague : arme blanche d'estoc dont la définition est la plus problématique ; long couteau ou courte épée, souvent considérée comme une arme auxiliaire.
Le glaive : courte épée, proche de certains couteaux, souvent utilisée pour les parades et les cérémonies, arme de taille.


Poignard "jambya", décoré de motifs incisés, poignée en ivoire terminée en forme d'éventail, lame courbée un tiers. C'est l'arme populaire de nombre de tribus du nord de l'Afrique.

Poignard "ajenoui", lame en acier à décor ciselé de losanges et de volutes niellées ; incrustations de cuivre sur le talon de la lame. Poignée octogonale en cuivre ciselé, avec une virole d'acier, le pommeau en forme de tête de chien comprend un bouton de soie* apparent. Sur la poignée, présence d'un décor ciselé de volutes et de rinceaux.
*prolongement en pointe de la lame

Faucille d'apparat, manche pointu en bois, lame courbe, tranchant dans la partie concave, manche prolongé par de l'ivoire et du bois (en forme de crosse).

Poignard "kriss ", poignée en bois, qui tourne sur la soie*, à facettes (pointes de diamant), lame à garde sculptée et ajourée, deux gouttières puis une jusqu'à la moitié, double tranchant, fourreau caractéristique.
*prolongement en pointe de la lame

Poignard des Iles Gilbert, Micronésie, glaive ou poignard formé d'une âme de bois taillé, percée de trous permettant la ligature de dents de requin sur le tranchant.

Poignard, en os de casoar*, dont le décor à motif vertical est symétrique. Les couleurs (noir et rouge) sont passées dans les creux. Le décor suit les lignes de la forme ici fonctionnelle.
*grand oiseau coureur

Couteau de jet "kipinga", Les couteaux de jet à lame rayonnante sont généralement produits dans la zone qui englobe Nil Blanc, Zaïre, Gabon et Cameroun; les plus spectaculaires sont produites par lesNzakara et Banda de Centrafrique, les Zandé du Haut-Oubangi au Zaïre.
Tous ne sont pas fonctionnels et sont plutôt des armes d'apparat ou même des monnaies d'échange.

Couteau d'apparat des Ababoua du Zaïre dont le sommet de la lame rappelle la morphologie d'une faucille, le tranchant est dentelé et la poignée en bois est recouverte de cuivre.

Couteau d'apparat "osele" des Kota du Gabon, lame en forme de tête de calao*, un œil triangulaire évidé ; ciselures ; manche en bois habillé de laiton.
*oiseau, passereau des forêts chaudes

Poignard des Songyé, Kasaï du Zaïre, poignée en bois sculpté, entièrement recouverte de cuivre, évidement au centre des deux côtés, lame à un tranchant à double courbure avec un décor composé d'ajours en forme de losanges.

Glaive des Ababua et des Bua du Zaïre, poignée en bois, courte, sous-garde ajourée, lame longue à double tranchant, effilée avec perçage circulaire (petit diamètre) central.