Amati : Procédé qui consiste à cribler de points ou de minuscules ronds à l'aide d'un poinçon (mat ou matoir), les fonds de certains décors sur les pièces d'orfèvrerie pour faire ressortir par contraste les reliefs polis et brillants. Il s'agit donc d'une forme de ciselure. Certains outils (ciselets) destinés à tracer les contours des motifs, tiges, ...etc. permettent d'obtenir le tracé-mati, trait en creux comportant de multiples petits points.


Balancier : Machine-outil dont l'organe principal est formé de bras horizontaux formant un volant, munis de poids et tournant sur un axe vertical à vis rapide. Le mouvement de rotation imprimé au bras en position haute lui permet de descendre en tournant rapidement et avec une force croissante permettant d'emboutir une feuille de métal placée sur une matrice située à l'aplomb. Ce procédé permet l'emboutissage de pièces simples. On obtient le même résultat avec le mouton utilisant l'énergie cinétique développée par la chute d'une masse métallique guidée par des montants.

Bruni : Le brunissage consiste à rendre brillante la surface du métal par frottement avec des outils en matériaux très durs : agate, hématite, acier. Cette finition permet d'obtenir un contraste avec les fonds amatis.

Retour sommaire © musées de la communauté d'agglomération de Niort, © Conseil des musées de Poitou-Charentes