N os connaissances sur l'orfèvrerie ancienne progressent assez rapidement depuis quelques dizaines d'années grâce aux recherches poussées que mènent les responsables des collections publiques, les services de l'Inventaire Général des richesses artistiques de la France dont les publications, les cahiers de l'Inventaire, sont les émanations les plus remarquables, sans parler aussi des initiatives locales, conservations départementales des Antiquités et Objets d'Art, associations, etc...

D'importantes expositions régionales ou thématiques permettent de faire le point des connaissances sur les orfèvres, leurs réalisations, et les poinçons qui y sont apposés.

Dans la pratique, beaucoup de poinçons n'apparaissent que partiellement, et quand ils sont nettement insculpés, ce n'est point pour autant qu'ils sont identifiables.

retour au sommaire © musées de la communauté d'agglomération de Niort, © Conseil des musées de Poitou-Charentes