Pour combler toutes ces inconnues, il faudrait aussi que les pièces d'argenterie soient suffisamment nombreuses.

Ce n'est pas vraiment le cas pour l'Ancien Régime, et tout le monde sait que l'argenterie et l'orfèvrerie ont constitué avant tout pour nos ancêtres non seulement une agréable façon de construire et montrer sa fortune, mais aussi un moyen pour puiser à tout moment dans cette mine métallique comme nous utilisons nos chèques et cartes bancaires.

Les plus grands chefs-d'œuvre ont ainsi fini dans les creusets des fondeurs et les plus célèbres maîtres orfèvres savaient d'avance ce qui attendait les plus belles de leurs réalisations. Tout le mobilier d'argent de Versailles fut ainsi porté à la fonte par Louis XVI qui fut aussi suivi par la noblesse et la bourgeoisie qui utilisaient également les commodes, sièges, lustres, luminaires et glaces entièrement constitués de métal précieux.

retour au sommaire © musées de la communauté d'agglomération de Niort, © Conseil des musées de Poitou-Charentes suivante