Notre étude vise un territoire modeste, qui ne correspond qu'à une partie du Bas-Poitou, l'actuel département des Deux-Sèvres, qui s'avère parmi les plus riches en orfèvrerie religieuse dans le Centre-Ouest.

De plus, ce département connaissait un retard considérable dans la reconnaissance, l'identification et la protection de ce patrimoine au titre des monuments historiques. Nous avons tenté de le rattraper. Ce recensement a permis de retrouver plus de cinquante pièces comprises entre le XVIe et la fin du XVIIIe siècle.

Elles s'ajoutent à la vingtaine de calices, ciboires et croix déjà classés au titre des objets mobiliers, notamment en 1901, puis 1965 et 1981.

C'est au total un ensemble de soixante-quinze pièces qui constitue le recensement complet, du moins à ce jour, des pièces d'orfèvrerie religieuse de notre département pour l'Ancien Régime.

La désaffection des sanctuaires, ruraux notamment, et l'état très précaire de certaines sacristies ou presbytères condamnent de plus en plus ces objets à la dégradation et aussi à la disparition.

retour au sommaire suivante

© musées de la communauté d'agglomération de Niort, © Conseil des musées de Poitou-Charentes