Bien que l’Art Nouveau se soit illustré dans de multiples pays, son rayonnement national est resté relativement modeste. On note des réalisations architecturales d’envergure dans les métropoles Paris, Lyon ainsi que le développement d’une école axée sur le mobilier et le verre : l'École de Nancy.

En comparaison, le Poitou-Charentes reste en retrait en terme de « centre de production ». Si les musées de la région possèdent un certain nombre de pièces Art Nouveau ils le doivent à la spécificité de certaines collections.

Ainsi, le musée Sully de Châtellerault, abrite les collections du cabaret « Le Chat Noir » de Montmartre dirigé par Rodolphe Salis un natif de Châtellerault. Le cabaret proposait entre autres un spectacle de théâtre d’ombres – dans la tradition du japonisme – qui était l’œuvre d’Henri Rivière.
Le cabaret « Le Chat Noir » est un lieu où se côtoient artistes, décorateurs, musiciens, écrivains, chanteurs, acteurs dans un cadre associant création artistique et vie sociale : il en résulte une illustration de « Art dans tout » (du nom d'une galerie parisienne), de la réunion de l’art et de la vie quotidienne chère aux artistes du mouvement.

Outre les pièces du théâtre d’ombres, le musée conserve des imprimés Art Nouveau de Georges Auriol et plusieurs affiches signées Théophile Alexandre Steinlen.

On notera aussi l’existence dans la ville de maisons de ce style.

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org