Les influences sont donc à chercher hors du modèle gréco-romain : le médiévisme et le naturalisme de Viollet-le-Duc sensibilisent les architectes et les graphistes (Eugène Grasset), aux ornements du Moyen Age flamboyant et aux motifs gothiques issus de la faune et de la flore.

 

Contemporain à l’Art Nouveau, le Symbolisme et les Nabis entretiennent de nombreuses similitudes tant dans leur volonté de rompre avec le néo-classicisme que dans leurs influences formelles empruntant tantôt au naturalisme, à l’iconographie médiévale, tantôt aux artistes asiatiques (notamment japonais).poursuivre

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Accédez directement à cette partie du chapitre Accédez directement à cette partie du chapitre