Pourtant, certains artistes, sensibles aux théories de John Ruskin concernant les effets du machinisme sur les populations ouvrières, décident de préférer s’associer aux artisans. Ils approfondissent ainsi leurs techniques dans de très nombreux domaines issus des arts dits "mineurs".
Les Symbolistes travaillent la peinture, la sculpture, la musique, la littérature tandis que ceux de l’Art Nouveau s’illustrent dans l’architecture, la décoration d’intérieur, le mobilier, l’orfèvrerie, la verrerie, l’affiche, la céramique…

En effet, la technique de la céramique, en permettant la production d'exemplaires multiples d'un même modèle, entrainaît un coût plus abordable pour le grand public. Considérablement popularisée grâce au développement des imprimeries mécanisées, l’affiche, quelque soit l'article vanté, offrait la rue comme la meilleure des galeries populaires pour les artistes.

Néanmoins, il faut convenir que la réalisation d'œuvres uniques que l’on retrouve tant dans l’architecture que dans l’orfèvrerie, la verrerie et le mobilier révèlent certaines contradictions des créateurs de l’Art Nouveau tiraillés entre « l’art pour tous » et la production de pièces rares comme témoins du degré d’excellence de leur art fait d’ornementations savantes.

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Accédez directement à cette partie du chapitre Accédez directement à cette partie du chapitre