De toutes les expressions de l’Art Nouveau, la forme « naturaliste », caractérisée par ses lignes courbes, l’asymétrie de ses compositions et son iconographie empruntant à la faune et à la flore, fut la plus marquée. Ces propositions esthétiques s'affichent dans les rues et sur les façades des bâtiments publics et privés qui présentent des baies aux lignes adoucies et souples ainsi que l’emploi de matériaux comme le fer forgé et la céramique.

Les gammes de couleurs sont extrêmement variées : le vert bien sûr (et toutes ses variantes de jaune et de brun) ainsi que des couleurs franches, vives ou précieuses comme le rouge, l’or. Mais les artistes de l’Art Nouveau utilisent aussi les tons prisés par les Symbolistes tel que les blancs ivoire ou laiteux, le violet, le mauve, le gris-rose...

Le japonisme marqua considérablement les artistes de l’Art Nouveau.poursuivre

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Accédez directement à cette partie du chapitre Accédez directement à cette partie du chapitre