Dans la célébration de la nature, la faune côtoie très fréquemment la flore. Les animaux traditionnels, comme le chien, le bœuf ou le cheval, sont délibérément ignorés, l’Art Nouveau propose un véritable bestiaire aux multiples influences et significations.
Là encore, l’art japonais a fortement marqué les esprits. L’Art Nouveau réutilise très souvent les mêmes types d’animaux ainsi que leurs stylisations, même si la forte symbolisation chez les asiatiques n’est plus ici de mise (le papillon de nuit n’est plus l’âme des défunts, la carpe, le symbole des forces vitales…).
Le papillon, la libellule aux ailes diaphanes, le paon, le cygne soulignent la délicatesse et la préciosité du travail.
poursuivre

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Accédez directement à cette partie du chapitre Accédez directement à cette partie du chapitre Accédez directement à cette partie du chapitre