Alienor.org

S'armer pour la guerre

Des armes à répétition au canon de 75
1890-1914

Contexte

A partir de 1890, le système de Bismarck, chancelier allemand, qui avait pour objectif d'isoler le France s'effondre peu à peu. La France peut alors nouer des alliances avec d'autres pays européens. C'est l'époque de l'amitié franco-russe marquée par la signature d'un traité en 1892-93 puis de l'Entente cordiale avec le Royaume-Uni et de la Triple Entente (France, Royaume-Uni et Russie) consolidée à la veille de la guerre par un traité avec l'Italie entre autres. Ce bloc s'oppose à la Triple Alliance constituée autour des empires centraux : Allemagne et Autriche-Hongrie.

De 1904 à 1914, l'Europe vit en état de paix armée. Les rivalités coloniales qui s'accentuent, les crises qui se déclenchent au Maroc puis dans les Balkans, le resserrement des alliances, entraînent une course aux armements et un climat favorable au déclenchement d'un conflit général. L'étincelle se produit le 28 juin 1914 à Sarajevo avec l'assassinat du prince héritier de l'empire austro-hongrois.

Dans ce cadre, la production de la manufacture d'armes de Châtellerault est caractérisée par une grande diversité de la production et une très forte interconnexion avec les autres établissements de la Direction de l'artillerie notamment les manufactures de Tulle et Saint-Étienne. Cela se traduit par la fabrication d'armes portatives limitées à de petites séries dont les armes du système Lebel et Berthier et à la participation à des programmes de fabrication de pièces d'artillerie et de munitions…