Essai de typologie
   
le carrosse :
     
 

Structure du véhicule :
Véhicule du 17e siècle, à quatre roues, suspendu et couvert.
Son train est caractérisé par une flèche reliant, sous la caisse, le train arrière au train avant pivotant et par une suspension à soupentes en cuir. De la solidité et de l'élasticité des soupentes dépendent le confort et la sécurité des voyageurs. Les roues antérieures du carrosse sont plus petites que les postérieures.
Ainsi le carrosse peut manœuvrer plus facilement.
A la fin du 17e siècle, apparaissent les premiers ressorts à lames d'acier (la suspension à la Dalesme) ; puis en forme d'un "C" (à la Polignac).
Contrairement au coche, cette voiture est complètement fermée, comportant des glaces ou des rideaux latéraux, dans la partie supérieure ainsi que des portières ouvrantes et solides sur les côtés, les montants étant garnis de cuir.
Le toit du carrosse ou "impériale" est bâti de menuiserie, souvent bombé, qui est recouvert de cuir.
Un plancher ferme la partie inférieure de la caisse. Un marchepied, visible à l'ouverture de la portière, aide à la descente ou à la montée des voyageurs.
Deux banquettes fixes sont accolées aux parois antérieures et postérieures ;
des strapontins devant chaque
portière.

 

© Alienor.org, Conseil des musées