Les voitures hippomobiles dans leur contexte économique et social

  Les voyageurs      

Les voyageurs du 18e siècle sont très variés.
Les diplomates, et les militaires apportent peu d'attention à leur condition de voyage pourvu qu'ils arrivent à temps et remplissent leur mission.
Les philosophes, les artistes… en quête de découvertes, de nouvelles expériences, sont avides d'écrits sur leurs péripéties, leurs rencontres, leurs impressions de voyage.
Et encore toute une foule de gens, commerçants, policiers, étudiants… circulent.

Ils emploient soit des voitures privées pour les privilégiées, généralement plus rapides ; soit des voitures louées ; ou encore le voyage en diligence.

On voyage de plus en plus, pour les affaires, pour le plaisir. Ces voyageurs deviennent des "touristes", vers 1838 ce mot d'origine anglaise, est mis à la mode pas Stendhal (Mémoires d'un touriste, 1838).

© Alienor.org, Conseil des musées