LA PLACE DE L'EGLISE AUX 11e ET 12e SIECLES

 

L’architecture est celle des églises et des monastères. Son décor (peint ou sculpté) est avant tout décor de sanctuaires, dont les sujets s’inspirent des livres sacrés, des légendes des saints, des énoncés des théologiens. Même les scènes d’apparence profane ont un sens moralisant ou s’intègrent dans une vision cosmique de la Création, œuvre divine.

Le sens du péché et la crainte du Jugement ont une part importante. C’est à cette époque que se diffuse la notion de Purgatoire et d’une pénitence temporaire des âmes dans l’au-delà. La vie monastique est présentée comme un combat incessant contre le mal. Le danger que représentent la Tentation, les vices, les forces démoniaques est partout évoqué dans l’art roman.

Mais les moyens de vaincre sont aussi rappelés.

Face aux Vices se dressent les Vertus qu’il faut pratiquer.

© 1999 - Alienor.org, Conseil des musées