La découverte

Le 24 mai 1966, des travaux de terrassement au bulldozer, situés au sud/sud-est de la piscine municipale, devaient détruire la couche superficielle d'un gisement préhistorique dont l'existence était totalement inconnue.

 

Abri-sous-roche, fouille 1980Abri-sous-roche, fouille 1980.
Cliquez ici pour accéder à la mention légale de cette photographie

 

Pierre Marcel et ses collègues allaient alors passer des milliers d'heures, au cours des années suivantes (1966-1970), à trier les tonnes de déblais issus de ces travaux.

 

Vues de la fouille du Talus Ouest et de l'aire de lavage (années 70)Mention légale Vues de la fouille du Talus Ouest et de l'aire de lavage (années 70)Mention légale

 

C'est dans ce cadre que furent découverts au tamisage les quatre fragments du bois de Renne gravé, sur un laps de temps de six mois, le dernier élément de cet ensemble étant identifié comme tel le 10 décembre 1967 (cf. Marcel 1967, p.7).

 

 

Enfin, il est important d’insister sur le fait que cet objet n'a pas été trouvé en une pièce dans un contexte archéologique précis, mais bien en dehors de toute stratigraphie.

Dans ces conditions, il a beaucoup perdu de son intérêt scientifique.

Toutefois, il devrait rapidement retrouver son statut et sa valeur, si nous pouvons croiser différentes sources d'information comme de nouvelles études de la stratigraphie et une datation radiocarbone directe de l'objet.