Guillaume II Gouffier, amiral de Bonnivet

Menu, passer les liens

Renaissance d'un château

Le château : une ambition brisée

L'escalier d'honneur

Le décor sculpté

La restauration des fragments sculptés

Bibliographie

Générique

Texte à imprimer

Retour au sommaire

 

Guillaume II Gouffier, né vers 1481, était le fils cadet de Guillaume I Gouffier. Le testament de ce dernier, mort en 1495, prévoyait que Guillaume hériterait de la seigneurie de Bonnivet à son mariage. En épousant Bonaventure du Puy-du-Fou en 1506, Guillaume entra donc en possession d’une modeste terre familiale dépendant de la châtellenie de Vendeuvre (actuel département de la Vienne).

Grâce à son frère aîné, Artus Gouffier, gouverneur du comte d’Angoulême, Guillaume fut introduit auprès du futur roi et conquit son amitié. Après l’accession au trône de François Ier, en 1515, Guillaume devint un des principaux personnages du royaume et se vit confier des charges importantes : amiral à la fin de 1516 puis gouverneur du dauphin et du Dauphiné en 1519, il dirigea des missions diplomatiques auprès du pape Léon X (1515), du roi d’Angleterre Henri VIII (1518), des princes allemands (1519), il assista à  l’entrevue des rois au Camp du Drap d’or (1520) et conduisit l’armée en Navarre (1521) et en Italie (1523). Veuf en 1516, il se remaria l'année suivante avec l’héritière d’une grande fortune, Louise de Crèvecœur.

L’emblème qu’il choisit associait la traduction latine d’une devise grecque de l’empereur romain Auguste, Festina lente(« Hâte-toi lentement »), à une ancre et un dauphin qui figuraient sur une monnaie de Titus. Ces deux motifs évoquaient ses fonctions d’amiral, l’ancre symbolisant la lenteur et l’esprit de prudence, et de gouverneur du dauphin. Le caractère savant de cet emblème, loué par Rabelais, révèle un intérêt pour la culture antique, analogue à celui du jeune François Ier, qui peut expliquer le caractère novateur du château entrepris au retour d’Italie.

L’amiral trouva la mort en 1525 à la bataille de Pavie où son imprudence fut la cause, en partie, de la défaite française. Son décès marqua la fin des travaux du château.

Clef de voûte plate, de forme carrée, portant la devise de Guillaume II Gouffier dans un médaillon, provenant du château de Bonnivet Écoinçon sclupté à décor de tête barbue et casquée dans un médaillon circulaire et d'aigle sur la droite, provenant du château de Bonnivet Clef de voûte plate, de forme carrée, aux armes de Guillaume II Gouffier, provenant du château de Bonnivet