Le dîner est le moment privilégié pour recevoir.

Dans la riche bourgeoisie, ce n'est plus
un repas mais une représentation
théâtrale ; l'accession à une certaine
aisance et la recherche de confort
favorise le développement de nouveaux objets : porte-couteaux, porte cure-dents, ronds de serviette dont l'utilité peut paraïtre vaine. La table hérite des raffinements de la gastronomie inventés par l'aristocratie du siècle précédent.

Après le repas, les convives se dirigent
vers le salon où la maîtresse de maison,
pour faciliter la conversation, a fait
disposer des tables en petits cercles.
Lors de ces réunions la (les) jeune(s)
fille(s) de la maison montre(nt) leur
virtuosité au chant ou au piano.
©Alienor.org, Conseil des Musées www.alienor.org