Alfons Mucha : le calendrier de 1894 pour les encres Lorilleux

Page précédente

Au début de l’année 1999, le musée du Papier d’Angoulême acquiert par don plusieurs dizaines de documents ayant appartenu à un ancien dessinateur lithographe, Léo Piérez. Il a travaillé dans les années 1920/1930 pour plusieurs imprimeurs angoumoisins : Dupuy, Veyret et H. Garnaud, notamment.
Les collections du Musée sont relativement variées et tout élément, objet ou document qui a trait à l’imprimé et à son support est susceptible d’intégrer nos fonds. Cet ensemble provenant d’un professionnel de l’imprimerie pouvait naturellement rejoindre nos collections.

Dans ce fonds, quelques esquisses et calques qu’il a dû réaliser pour ses employeurs, mais aussi une diversité d’imprimés : publicités, catalogues, en-têtes de lettres et illustrations diverses. Ces éléments devaient servir à cet ouvrier-artiste de modèles et d’inspiration, à moins qu’il ne s’agisse de travaux qu’il ait lui-même créés.
Parmi cet ensemble, douze bristols pour les douze mois de l’année 1894, calendrier publicitaire pour les Encres Lorilleux, célèbre fabricant d’encre d’imprimerie.
Ce calendrier, imprimé, porte la signature « Mucha ». La célébrité de Mucha comme artiste innovateur de l’Art Nouveau est révélée justement cette année-là avec une affiche pour Sarah Bernhardt. Ce calendrier est donc intéressant car réalisé quelques mois avant sa « célébrité ». Son style préfigure l’Art Nouveau, caractéristique d’Alfons Mucha.

Page suivante

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org | plan | aide | Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'