Quoiqu'il en soit, il est intéressant
de noter que de tels récits suscitaient encore la curiosité plusieurs
décennies après les évènements.

La singularité du thème y était sans doute pour quelque chose et nous ne regretterons pas que Kessel le vieux l'ait traité avec tant de chatoiement
et d'habileté dans ce petit cuivre

d'une grande qualité picturale
bien digne de la main du neveu
et élève de Brueghel de Velours
.

© Alienor.org, Conseil des Musées www.alienor.org