La cuisson

La cuisson est le moment où la pâte devient une autre matière et se transforme en poterie, faïence, grès ou porcelaine. Elle s’effectue dans des fours dont on a retrouvé la trace dès l’époque néolithique en Orient et dès l’âge du bronze en Gaule.

 

Bras de Lumière en faïence de Nevers >

 

Les poteries ordinaires, les grès subissent une seule cuisson à 900/1100°C pour les premières et à 1250/1320° pour les seconds.

Les faïences dites de grand feu, les poteries vernissées, la porcelaine subissent deux cuissons : la première, appelée demi-cuisson ou dégourdi, fait perdre à la pâte son eau ; la deuxième grande cuisson a lieu après la pose du décor et de la glaçure ou de l’émail.

La porcelaine décorée et la faïence au petit feu subissent trois cuissons, le dégourdi, la grande cuisson qui cuit l’émail et la cuisson du décor posé après la cuisson de l’émail ou de la glaçure.

< Petite bouteille en forme de femme après première cuisson