Chapiteaux historiés : les chapiteaux de la collégiale de Chauvigny

Page précédente

Les artistes ont montré une réelle prédilection pour les compositions tragiques ou effrayantes.

Elles évoquent les supplices que l’Enfer est sensé réserver. Diables hideux et monstres bizarres torturent les damnés. On se plairait à évoquer le prêcheur dans son église annonçant aux paroissiens les malheurs que l’Enfer leur réservait s’il ne menait pas une vie chrétienne et leur pointant du doigt le chapiteau ou les peintures murales de son église.

Les chapiteaux, au nombre de huit, s'incrivent dans un arc de cercle. On retrouve de gauche à droite : 1. Une scène infernale avec Satan en son centre. 2. Une composition de quatre sphinx. 3. Un chapiteau figurant sur ses faces : un dragon, des lions adossés, des sirènes et un danseur. 4. Des lions ailés. 5. Un ensemble de scènes bibliques, chapiteau signé "Gofridus" (annonciation, épiphanie, présentation de Jésus au temple, la tentation de Jésus dans le désert). 6. Composition de dragons 7. la représentation du Jugement dernier 8. Une représentation d'oiseaux dévorateurs

Page suivante Sommaire Détail du chapiteau des dragons Détail du chapiteau du jugement : Babylone la grande prostituée