Montmartre et le Chat Noir

AVERTISSEMENT : Votre navigateur internet est trop ancien pour permettre un affichage correct du site tout en respectant les standards actuels et les recommandations en matière d'accessibilité.
Si vous ne pouvez vous mettre à jour vous-même, veuillez contacter votre administrateur système pour effectuer cette mise à niveau (par exemple : Firefox 3, Internet Explorer 8, Opera 9, Safari 3 ou des versions ultérieures). Merci de votre compréhension.

Dans le Montmartre de la fin du XIXe siècle, poètes, musiciens et artistes se rencontrent au sein des nouveaux lieux à la mode que sont les cabarets littéraires. La plupart prennent l’aspect de cafés aux décors originaux, mais l’établissement du Chat Noir a su développer un véritable spectacle de qualité dont la renommée a traversé les âges. À l’aube de l’ère du cinéma, un petit groupe de passionnés crée un théâtre d’ombres où se mêlent prose et musique, boniment et lumière. Ils utilisent des silhouettes découpées dans du zinc, souvent recouvertes de papier, qui allient des effets de perspectives à des recherches colorées.

Nombre de ces silhouettes sont parvenues dans les réserves des musées de Châtellerault, et suite aux outrages du temps et de leurs conditions de conservation elles nécessitent une restauration. À partir de l’histoire de la collection, nous vous proposons de suivre le travail réalisé par Bénédicte Massiot, restauratrice, dans le cadre de son mémoire de DEA à l'Institut National du Patrimoine sur trois de ces silhouettes avec le désir de leur rendre leur lisibilité dans la perspective d’une présentation au public. Les trois silhouettes concernées s’intitulent Le Guerrier, Les Trois Cavaliers et Les Quatre Cavaliers. Elles appartiennent à deux pièces jouées au Chat Noir et intitulées La nuit des temps et L’Épopée.
L'ensemble du mémoire de Bénédicte Massiot est consultable ici :
http://www.alienor.org/publications/bibliotheque-chat-noir/massiot_2008.pdf