Restaurer la couche picturale noire des Trois Cavaliers.

Sur cette silhouette la couche picturale noire est pulvérulente et présente des pertes d’adhérence localisées sur les bords ; cette dégradation peut être liée à différents facteurs : - La mise en œuvre peut avoir joué un rôle prépondérant dans le mécanisme d’altération : il est possible que peu de liant ait été introduit dans la préparation et que la concentration volumique pigmentaire ait été élevée. La couche aurait donc été cassante et friable dès l’origine.
- Le liant des couches superficielles a pu migrer dans les couches inférieures ou a pu se dégrader en vieillissant.
- Les frottements répétés occasionnés lors du jeu ou des manipulations ont pu affaiblir la peinture et provoquer des déplacages localisés sur le talon de la silhouette.

Aperçu d'un déplacage de peinture avant la retauration Déplacage de peinture sur la silhouette avant la restauration
Voir la fiche du document

Cette perte de cohésion entraîne une fragilité mécanique du film de peinture qui devient poreux ainsi qu’un changement optique caractérisé par une modification de saturation des couleurs.

Le liant de la couche pigmentaire a été régénéré par l’adjonction d’eau déminéralisée appliquée avec un nébulisateur à ultrasons qui a la caractéristique de pulvériser des gouttelettes extrêmement fines. Cette seule application d’eau a l’avantage de limiter la pulvérulence de la peinture sans provoquer de modification de la brillance, comme cela pourrait être le cas avec des solvants ou vernis. Par ailleurs elle rehausse légèrement la teinte de la peinture, lui rendant de la profondeur. Seuls les déplacages de peinture sont traités avec une colle diluée et appliquée de manière localisée.

Traitement des surfaces picturales par nébulisation d'eau déminéralisée Le traitment de surfaces picturales par nébulisation d'eau déminéralisée afin de reconstituer le liant.
Voir la fiche du document