suite

Les périodes protohistoriques
(1 000 à 50 avant notre ère) ont livré assez peu de vestiges sur la com-mune de Chauvigny. Cependant,
la réalisation de la déviation con-tournant la ville par le sud a donné l'occasion aux archéologues de fouiller deux sites.

Situés sur le plateau dominant la Vienne sur le versant ouest Le Peu-ron et Les Essarts de Peuron ont livré les vestiges (trous de poteaux et de piquets, longs fossés) d'une occupation rurale datant de la Tène (de 500 à 20 avant notre ère).

À l'époque romaine, une agglomération se développe à Saint-Pierre-les-Églises, près du gué qui passe la Vienne. Elle est traversée par la voie romaine qui allait de Poitiers à Bourges en direction de Lyon, capitale des Gaules. Plusieurs habitations ont été fouillées dans lesquelles se trouvaient de la vaisselle en terre cuite, des outils en fer et en bronze, des bijoux, et d'autres objets destinés à la vie quotidienne (clefs, décors, ...). Ces maisons abandonnées vers le 4e siècle ont été, pour certaines, réoccupées par un cimetière médiéval (12e-13e siècle).

© musées de Chauvigny © Alienor.org, Conseil des Musées

Un peu d'histoire - page 1.2