L'organisation urbaine, entre une ville basse et une ville haute, a peu varié du Moyen Âge jusqu'au 19e siècle.

À l'époque médiévale, la ville haute est la cité militaire, administrative et religieuse, siège de l'archiprêtré (juridiction du prêtre de la circonscription nommée par l'évêque) et du tribunal. Elle peut servir de refuge à toute la population si la ville basse était menacée.

La ville basse, également entourée de murs,
concentre les activités industrielles :
cinq moulins à farine, à tan et à foulon y
sont implantés.

La présence du pont et de la route Poitiers-Bourges
a permis de développer le commerce. La Grand'Rue correspondant aux actuelles rues Faideau, du Berry et des Barrières est l'axe majeur de la ville, elle est complétée par la rue Saint-Just (actuelle rue de la Paix) allant vers le Bourg. Six portes fortifiées s'ouvrent vers l'extérieur.

Architecture et Urbanisme - page 2.1

suite

2. Architecture et Urbanisme

© musées de Chauvigny © Alienor.org, Conseil des Musées