Retourner à l'accueil du dossierRetourner à l'accueil Claude BoucherClaude Boucher L'industrie verrière à CognacL'industrie verrière à Cognac La verrerie Claude BoucherLa verrerie Claude Boucher La mécanisation du métier de verrierLa mécanisation du métier de verrier
La machine de Claude Boucher
Évolution du concept de machine à fabriquer des bouteillesÉvolution du concept de machine à fabriquer des bouteilles De Boucher à Saint-GobainDe Claude Boucher à Saint-Gobain
Accédez à la version statique
Accédez à la version animée (plugin Flash requis)Accédez à la version animée (plugin Flash requis) Accédez à la bibliographie du dossierAccédez à la bibliographie du dossier Accédez au générique du dossier Accédez au texte imprimableAccédez au texte complet imprimable
Accédez au cartel de l'objet, dans une nouvelle fenêtre
Accédez au cartel de l'objet, dans une nouvelle fenêtre

La machine Claude Boucher

Page précédente : la machine Claude Boucher

Un premier ouvrier cueille une quantité suffisante de verre en fusion qu'il dépose au moyen d'une cordeline dans le moule mesureur, préalablement porté à température (600 à 700 °C).

Page suivante