Retourner à l'accueil du dossierRetourner à l'accueil Claude BoucherClaude Boucher L'industrie verrière à CognacL'industrie verrière à Cognac La verrerie Claude BoucherLa verrerie Claude Boucher
La mécanisation du métier de verrier
La machine BoucherLa machine de Claude Boucher Évolution du concept de machine à fabriquer des bouteillesÉvolution du concept de machine à fabriquer des bouteilles De Boucher à Saint-GobainDe Claude Boucher à Saint-Gobain
Accédez à la version statique
Accédez à la version animée (plugin Flash requis)
Accédez à la bibliographie du dossierAccédez à la bibliographie du dossier Accédez au générique du dossier Accédez au texte imprimableAccédez au texte complet imprimable
Accédez au cartel de l'objet, dans une nouvelle fenêtre

La mécanisation du métier de verrier

La technique pour fabriquer des objets en verre creux consiste à souffler le verre incandescent avec une canne ; ce travail est particulièrement éprouvant. Il demande du temps et un savoir-faire. Aussi plusieurs verriers tentent-ils de trouver des systèmes et procédés pour pallier ces inconvénients.

La première évolution qui fut alors développée fut le moule qui permit de donner des formes plus régulières aux bouteilles : il s'agit au départ d'une simple cavité permettant de former l'ébauche de la bouteille. Mais le système a ensuite été perfectionné : un premier moule ouvert donne l'ébauche alors qu'un autre moule, fermé celui-ci, permet de donner la forme définitive de la bouteille. Page suivante : suite de la mécanisation du métier de verrier

"La verrerie Claude Boucher à Cognac", huile sur toile, René Hérisson