Retourner à l'accueil du dossierRetourner à l'accueil Claude BoucherClaude Boucher L'industrie verrière à CognacL'industrie verrière à Cognac
La verrerie Claude Boucher
La mécanisation du métier de verrierLa mécanisation du métier de verrier La machine BoucherLa machine de Claude Boucher Évolution du concept de machine à fabriquer des bouteillesÉvolution du concept de machine à fabriquer des bouteilles De Boucher à Saint-GobainDe Claude Boucher à Saint-Gobain
Accédez à la version statique
Accédez à la version animée (plugin Flash requis)
Accédez à la bibliographie du dossierAccédez à la bibliographie du dossier Accédez au générique du dossier Accédez au texte imprimableAccédez au texte complet imprimable
Accédez au cartel des objets, dans une nouvelle fenêtre

La verrerie Claude Boucher

La verrerie de Claude Boucher s’inscrit dans cette dynamique. Son entreprise connaîtra des conflits très durs, puisque suite à des grèves, elle devra fermer durant plus de trois ans de 1893 à 1896. Mais Claude Boucher mettra à profit cette inactivité pour développer en pleine révolution industrielle une machine à fabriquer les bouteilles.

Lorsque l'usine Saint-Martin rouvre, Claude Boucher met progressivement en place sa machine et son activité prend alors de plus en plus d'ampleur. Au vu de cette expansion, le bâtiment de Saint-Martin devient trop étroit et une nouvelle manufacture est inaugurée en 1903 sur les hauts du faubourg Saint-Jacques. Claude Boucher décède en 1913 et cède l'entreprise à ses fils.