Retour au sommaire du dossier Introduction Statut de l'objet patrimonial Propriété de l'objet patrimonial Les acteurs de la conservation Les conditions de la conservation

Le constat d'état : le repérage des signes extérieurs de dégradation

La conservation préventive La restauration, une affaire de spécialiste Le processus de restauration

Le constat d'état : le repérage des signes extérieurs de dégradation

Des documents couverts de moisissures
Une fibule trouvée lors de fouilles envahie par la rouille
Un morceau de bois sculpté infesté par les insectes
Des moisissures sur une table en bois
Une photographie décolorée par une longue exposition à la lumière

Le constat d’état doit apporter des réponses claires : observer les dégradations survenues sur un objet en constatant son état au quotidien permet de prendre des mesures pour stopper ces dégradations.

Il s’agit de signes visibles que n’importe qui peut constater.

Mais des altérations plus profondes et moins visibles à l’œil nu peuvent attaquer les objets : c’est l’affaire d’un spécialiste de procéder à un constat d’état des œuvres pour diagnostiquer les interventions à envisager, qu’elles se situent au niveau de la conservation préventive (dépoussiérage, traitement par anoxie) ou au niveau d’une restauration plus fondamentale.

C’est aussi au spécialiste de donner des conseils pour la bonne conservation des objets.