Art Roman en Poitou-Charentes : contexte historique

Retour au sommaire du dossier

L'importance du duc d'Aquitaine, comte de Poitou

Quinze ans après, la répudiation d'Aliénor en 1152 et son mariage avec Henri Plantagenêt comte d'Anjou, du Maine, de Touraine, duc de Normandie et roi d'Angleterre (1153) fait entrer le duché dans un vaste empire qui englobe les trois quarts du royaume de France. Il devient l'enjeu de la « première guerre de Cent ans » qui éclate en 1154 contre les rois d'Angleterre dont la puissance menace de supplanter celle du roi de France.
Néanmoins, Aliénor tient comme elle peut l'autonomie de son duché d'Aquitaine face à ses maris puis à ses fils successivement rois d'Angleterre, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre. Le roi de France Philippe Auguste profitera des dissensions et des révoltes des seigneurs poitevins dont les châteaux forts hérissaient le paysage pour récupérer une partie du Poitou.

Vers la carte de la constitution du domaine royal de 987 à 1180 dans une nouvelle fenêtre Vers le cartel de l'objet dans une nouvelle fenêtre

Art Roman : contexte historique (sommaire) / L'importance du duc d'Aquitaine, comte de Poitou (p. 1/p. 2/p. 3/p. 4)