Retour au sommaire

Du chanvre à la corde

Les cordiers recensés sur le territoire airvaudais

   

Deux familles de cordiers sont connues à Airvault, la famille Merling et la famille Chauveau dont les descendants peuvent témoigner de la fin de l’activité au cours de la première moitié du XXe siècle en raison de la modernisation.
Les deux cordiers d’Airvault étaient voisins et travaillaient ensemble, dans la rue Constant Balquet, attenante à la place des Cordiers.

La tradition orale de la famille Chauveau en fait les descendants des bâtisseurs de cathédrales. Certains membres sont originaires d’Angers. Les archives de la famille attestent que le métier de cordier est exercé de père en fils depuis le milieu du XVIIIe siècle. Citons quatre générations de cordiers : Michel (maître-sellier de l’empereur), Urbain, Émile et Louis le dernier cordier officiel. Leur atelier était situé dans la rue de la Poste.

Détail d'une photographie de la famille Chauveau