Retour au sommaire

Du chanvre à la corde

La fabrication de la corde

   

Le commettage

L’opération dite « commettage » permet de réunir les fils par torsion pour la fabrication des cordes. À une extrémité de la corderie se trouve le chantier (partie fixe avec le rouet et les mollettes), à l’autre se trouve le carré, partie mobile avec le chariot.

Le rouet est une grande roue qui permet d’effectuer la torsion des quatre brins de la corde de façon simultanée. Grâce à un système de poulies, le rouet actionne les quatre molettes (ou plus suivant le type de corde produite) sur lesquelles sont accrochés les brins. À l’autre bout les fils sont réunis et accrochés à un émerillon fixé à un chariot muni d’une manivelle qui tourne dans le sens contraire du rouet. Cela permet d’accélérer la vitesse de torsion de la corde. Ce chariot (dit « quarret » dans l’encyclopédie Diderot-d’Alembert ou encore traîneau) est monté sur roulettes en raison du fait que la corde se raccourcit au fur et à mesure qu’elle se façonne.

Photo montrant l'usage du chariot Un charriot