Flathead

Nation indienne de langue salish peuplant l’actuel Montana dans la région des sources du Missouri, les Flathead sont considérés comme faisant partie des Salish de l’intérieur (Spokans, Cœurs d’Alène, Pend d’Oreilles…), peuplant la région du Plateau par opposition aux Salishs de la côte (Squamishs, Snolqualmies, Squaxons, Lummis, Quinaults…) de la région de la côte Nord-Ouest.
Il est à noter que le terme « Flathead » est un nom plutôt malvenu pour cette tribu qui n’effectuait aucune modification corporelle dans le but d’aplatir le crâne de ses jeunes enfants. En fait, cette pratique aurait été observée chez certaines tribus salishs de la côte par les premiers trappeurs français qui, plus tard, auraient assimilé les « Flathead » à ces peuples et à leurs coutumes du fait de leur langue commune.
Ils ont vécu sur le mode semi-nomade de la chasse aux bisons et de la cueillette de plantes sauvages. Leurs habitations étaient composées de huttes ou de tipis. Sans qu’ils constituent une Nation d’éleveur de chevaux, l’utilisation de cet animal restait primordiale dans leur mode de vie.
Les Flathead réalisaient des échanges commerciaux avec les tribus de l’est. Ils n’eurent à affronter qu’une seule tribu, celle des Blackfeet dont ils eurent à subir de nombreux raids meurtriers jusqu’au milieu du XIXe siècle.
Par traité ratifié en 1859, ils acceptèrent une réserve dans l’ouest du Montana qu’ils partagent actuellement avec les Kootenays et les Pend d’Oreilles.
C’est sur cette réserve que se trouve le « National Bison Range », un parc national où est gardé le troupeau de bisons « officiel » des États-Unis, géré par les services fédéraux.

Aire culturelle : Plateau