Piegan

Les Piegans font partie de la puissante Nation blackfeet (connue également sous le nom de « Blackfoot » au Canada). Appelés également Piegan-Blackfeet, ils se désignent eux-mêmes par le nom de « Pikuni » et sont la plus large des trois tribus blackfeet, les deux autres étant les Blood et les Siksikas (Blackfoot). Comme les Cheyennes, ils parlent une langue de type algonquien, forme de dialecte que l’on retrouve principalement dans la zone des Grands Lacs et dans l’est du Canada.
S’ils pratiquent un peu l'agriculture, les Piegans sont surtout nomades. L’introduction des chevaux et des fusils modifie en effet profondément leur mode de vie à partir du milieu du XVIIIe siècle et ils adoptent la culture des Indiens des Grandes Plaines centrée sur la chasse au bison, l’habitation en tipi, l’élevage du cheval...
Organisés en société religieuse et guerrière, les Piegans affrontent de nombreuses tribus rivales (Absarokes, Nez-Percés, Sioux-Dakotas, Assiniboines..) et sont particulièrement redoutés.
De nombreuses épidémies apportées par les Blancs décimèrent cette tribu tout au long du XIXe siècle notamment en 1837 où la variole fit chuter leur population de 8 000 personnes à moins de 2 500.
Leur territoire s'étendait sur une grande partie de l'Alberta et du Montana. Aujourd'hui la réserve blackfeet a la taille du Delaware tandis que les trois autres réserves, en Alberta, sont de dimensions bien plus modestes.

Aire culturelle : Grandes Plaines