La demi-berline du musée de Thouars

Qu'est ce qu'une berline ?

Selon la tradition ce type de véhicule aurait été inventé dans la ville de Berlin pour l'électeur de Brandebourg, Frédéric Guillaume, vers 1660. Elle est un perfectionnement des anciens carrosses, notamment par le remplacement de l'axe central reliant les essieux au profit d'un brancard à deux branches rendant moins probables les risques de basculement de la caisse en cas de rupture d'un des essieux.

Là où la berline classique présente deux banquettes se faisant face, une à l'avant de la caisse, et une à l'arrière, la demi-berline ou coupé ne comporte qu'un siège arrière et une caisse plus courte. On peut également rencontrer des berlines trois-quarts où la banquette avant est remplacée par un banc moins profond.

Ce type de véhicule est conçu pour montrer le statut social de son propriétaire, mais aussi à des fins utilitaires. C'est un véhicule de voyage à une époque où ceux-ci peuvent durer plusieurs jours. Il est donc primordial d'assurer le confort et la sécurité des passagers. C'est pourquoi ce coupé a reçu un aménagement intérieur confortable et de qualité ainsi qu'un système de suspensions perfectionné garantissant l'amortissement des chocs subis par les trains au contact de la route. La caisse n'est pas solidaire du reste du véhicule mais suspendue par des soupentes souples et des ressorts qui atténuent fortement les cahots ressentis par les passagers. Le siège du cocher lui-même repose sur des ressorts à lames lui assurant ainsi un minimum de confort.

Vous pouvez utiliser les carrés en haut de l'image de l'animation pour l'interrompre et naviguer à votre guise.

Brancard de la demi berline Avant-train, partie assurant la direction Roues Ressorts de suspension, placés sur le brancard Caisse, partie où s'assoient les passagers Soupentes en cuir, assurant la suspension de la caisse en conjonction avec les ressorts

(1/6) Brancards

Les brancards sont maintenus ensemble par des poutres appelées traverses, assemblées sur les montants par tenons et mortaises. Ils servent de cadre à la structure.

(2/6) Avant-train

L'avant train est une pièce mobile maintenue en place par un axe central pivotant. C'est sur ce train qu'est mis en place le timon et que sont attelés les chevaux. Son essieu est mobile pour permettre de diriger le véhicule.

(3/6) Roues

Elles assurent la mobilité du véhicule. Les roues sont montées sur deux essieux, eux mêmes solidaires du brancard (pou l'essieux arrière) ou de l'avant-train (pour l'essieu avant).

(4/6) Ressorts

Les ressorts sont composés de plaques de métal travaillées et superposées, assemblées entre elles par des rivets. Associés à des soupentes de cuir ils assurent l'amortissement des vibrations entre le châssis et la caisse.

(5/6) Caisse

La caisse n'est pas solidaire du reste du véhicule. Elle est posée en place puis maintenue par un système de soupentes qui garantissent l'amortissement et le confort des voyageurs.

(6/6) Soupentes en cuir

Les soupentes en cuir, telles que celles présentes sur la demi-berline de Thouars, ayant tendance à se raidir avec le temps, ont rapidement été remplacées par des cordes de nerf de bœuf, puis par des ressorts à lames en métal.

Fiche technique :
Demi-berline
Attelage : deux chevaux attelés à la volée.
Dimensions du châssis : Lg 5.66 m La 1.78 m Ha 0.78 m
Dimensions de la caisse : Lg 1.36 m La 1.58 m Ha 1.52 m
Signature «  THUET » estampillée au fer rouge sur le moyeu arrière gauche.
Datation : environ 1770.
Matériaux : bois peint, bois doré, verre, bronze, cuir, métal, velours de soie ciselé, taffetas, passementerie. De nombreux artisans y ont travaillé : charrons, selliers, bronziers, sculpteurs, doreurs…