2/2

Apollon

 

L’iconographie d’Apollon marque les différences stylistiques figuratives des deux civilisations celte et gréco-romaine.

L’Apollon de Poitiers dénonce un style et une inspiration proprement celtiques, reconnaissables à l ’expression de son visage au regard figé, lointain, au dessin de sa chevelure et à la schématisation d’éléments morphologiques.

Apollon est invoqué comme dieu guérisseur et dieu de la jeunesse. Contrairement au dieu solaire romain, l’Apollon gaulois est avant tout un dieu sauveur.

César le cite en seconde place dans ses commentaires.

 

 

© Alienor.org, Conseil des musées