2/2

Le témoignage de César sur la religion

"Le dieu qu'ils honorent le plus souvent est Mercure : ses statues sont les plus nombreuses, ils le considèrent comme l'inventeur de tous les arts, il est pour eux le dieu qui indique la route à suivre, qui guide le voyageur, il est celui qui est le plus capable de faire gagner de l'argent et de protéger le commerce."

Après lui, ils adorent Apollon, Mars, Jupiter et Minerve.

Ils se font de ces dieux à peu près la même idée que les autres peuples : Apollon guérit les malades, Minerve enseigne les principes des travaux manuels, Jupiter est le maître des dieux, Mars gouverne les guerres " (Ibid, Livre VI, XVII).

S'il présente le panthéon gaulois avec une grande clarté et précision, en réalité, il s'inspire de la multiplicité des divinités gréco-romaines. Il donne des noms romains aux dieux gaulois et provoque des équivalences, pratiquant ainsi l'Interpretatio Romana.

© Alienor.org, Conseil des musées