Châtellerault. Dessins d'hier, photos d'aujourd'hui.

Sommaire

Pour quelle raison le temple protestant a été détruit ?

Le 22 décembre 1684, sans se soucier des arrêts royaux, les ministres de la R.P.R. (les pasteurs de la Religion Prétendue Réformée) Monceau de Moulinard, Benjamin de Brissac et Jean Brumaud, laissent entrer au temple de la cour du Prêche deux enfants de moins de 14 ans dont les parents avaient abjurés.
Prévenu, l’intendant du Poitou, Lamoignon de Basville, par un arrêt du Présidial daté du 15 mai 1685, condamne les trois pasteurs fautifs à être exilés à six lieues (24 km) de Châtellerault et à une interdiction d’exercer pour toujours.
Les parents des deux enfants, [Job Beaupoil qui était archer de la maréchaussée et Gabriel Boyer qui était fabricant de montres,] ont payé, quant à eux, de fortes amendes. Une amende de trente livres pour l’un et cinq livres pour l’autre.
Les protestants de Châtellerault sont condamnés à démolir leur temple sous quinzaine. Ils refusent. Le 3 juin suivant, le temple, toujours débout, est livré à la démolition ; Les matériaux sont vendus au profit de l’hôpital et des pauvres. Le prieur de Saint-Romain achète la plus grande partie de la charpente pour réparer l’église Saint-Romain.

MARECHAL Yvette, Châtellerault d'hier à aujourd'hui, Châtellerault, Société des Sciences de Châtellerault, 2004, p. 150

précédent suivant