L'écriture dans l'Antiquité

L'homme invente l'écriture !

L'alphabet latin va se diffuser par la suite au rythme des conquêtes de l'Empire.

Sommaire
Infos en plus

En Gaule, la tradition orale est très forte et rares sont les inscriptions gauloises qui nous sont parvenues. Le latin devient la langue officielle de l'administration, de l'armée et de l'éducation mais les campagnes conservent leurs dialectes celtiques. L'Empire est lui-même bilingue avec l'utilisation du latin en Occident et du grec en Orient.

Dans cette quête de notre mémoire, de grands hommes, tels J.-F. Champollion pour l'Égypte ou M. Ventris et J. Chadwick pour la Crête, ont véritablement oeuvré sans relâche dans le déchiffrement de ces écritures antiques, ouverture vers la connaissance de notre histoire.

L’épigraphie, la science des inscriptions, constitue un accès essentiel à l’univers antique. Les textes et inscriptions romaines représentent ainsi notre principale source de connaissance sur l’histoire des Gallo-Romains.

Mais l’écriture n’a pas fini de révéler tous ses secrets à l’image du disque de Phaïstos retrouvé en Crète et qui à ce jour n’a toujours pas été déchiffré…

précédent suivant