L'écriture dans l'Antiquité

borne milliaire

Scandale : politique et propagande !

Les bornes milliaires témoignent de la progression de la civilisation romaine et du développement du réseau routier dans les territoires conquis.

Sommaire
Infos en plus
Borne milliaire d'Antonin

IMP.CAES DIV[ihadri] ANI.FIL DIVI T[raiani] PARTHIC NERO [s divi] NERVAE PRON[eptael] HADRIAN ANT[oninus] AVG PIVS PMT [2 p III cos] III [pp] FIN XI
[lim X]

"L’empereur César, fils d'Hadrien divinisé, petit-fils de Trajan le Parthique divinisé, arrière petit-fils de Nerva divinisé, Titus Aelius Hadrianus Antoninus Auguste le Pieux, pontife suprême, en sa troisième puissance tribunicienne, consul trois fois, père de la patrie. Jusqu'à la frontière : 11 lieues | | Depuis Limonum : 10 lieues."

L’empereur Antonin est mis à l’honneur par ses titres et sa filiation. Cette borne était liée à la route Poitiers-Bourges.

En bordure de routes, ces bornes indiquent des informations kilométriques, mais dépassent leur fonction première et deviennent des éléments de propagande diffusant le nom de l’empereur et l’administration romaine.

précédent suivant