Loti entame le 21 janvier 1907, jusqu'au 3 mai, un voyage classique le long du Nil.

Mais son séjour est ponctué de découvertes inattendues : visites nocturnes au Musée du Caire ou dans les palais de Thèbes, passage à la Mosquée Al-Azhar.

Échappant au rythme des bataillons Cook (agence de voyage britanique) de l'un et l'autre sexe, éternellement empressés, Loti se promène.

Et n'hésite pas à décrier les hordes de touristes, assimilés aux colons et qualifiés d'envahisseurs. En Égypte, comme il le fit en Turquie, Loti dénonce toute atteinte à l'intégrité du pays.

Loin de chanter les louanges du progrès et de la colonisation, il préfère s'investir auprès des leaders nationalistes.
© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
page précédente sommaire page suivante