Le chapiteau et son tailloir qui transmettent à la colonne porteuse la poussée de la voûte à l’intérieur de l’édifice ou le poids des voussures des ouvertures à l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice sont les éléments où se déploie le décor.

Le chapiteau se compose d’une corbeille surmontée d’un tailloir qui reçoit l’arc doubleau de la voûte ou la voussure de l’ouverture de la fenêtre et du portail. L’astragale, simple moulure, fait la jonction entre le chapiteau et le fût de la colonne. À l’époque romane elle est partie intégrante du chapiteau. le décor sculpté se déploie sur la corbeille et le tailloir.

Un chapiteau décoré
La composition d'un chapiteau avec, de bas en haut, l'astragale, la corbeille et le tailloir
Page précédente Page suivante Sommaire du dossier