Dans l’art roman, les sculptures décorent généralement les parties structurelles de l’édifice et s’adaptent aux cadres qui ne sont pas toujours propices à une représentation réaliste, d’où les nombreuses déformations. La sculpture s’intègre dans le programme architectonique. L’art des architectes et des maçons et celui des sculpteurs et des peintres sont intimement liés : il y a parfait accord entre le mur, le décor et la fonction des deux. L’ornementation souligne les articulations et met en avant la capacité des architectes à construire des murs et des voûtes en pierre.

Page précédente Page suivante Sommaire du dossier