Menu      ►

En pays fali, un ethnologue charentais au nord Cameroun

Jean-Gabriel Gauthier, archéologue et ethnologue

Jean-Gabriel Gauthier, archéologue et ethnologue

Le Musée d'Angoulême a reçu, en 2011, une très importante donation d'objets ethnographiques témoins de la culture fali du Nord Cameroun. Cet ensemble est exceptionnel tant par la quantité (plus de deux cents) et la qualité des objets présentés que par la densité de la documentation rassemblée : films inédits, photographies des œuvres en contexte, bande-son et l'ensemble des écrits de celui qui en est le collecteur : Jean-Gabriel Gauthier.

Jean-Gabriel Gauthier est né en 1929 à Angoulême. Titulaire de deux doctorats, l'un en ethnologie et l'autre en sciences naturelles, il devient directeur de recherche au CNRS, rattaché au laboratoire d'ethnologie de l'université de Bordeaux II puis, en 1975, au laboratoire d'anthropologie de l'université de Bordeaux I.

Dès 1956, il entame une série de missions scientifiques au Nord Cameroun, missions qu'il effectue jusqu'au début des années 2000.
Quand il n'était pas sur le terrain, Jean-Gabriel Gauthier enseignait l'anthropologie culturelle et sociale à l'université de Bordeaux I et II, au centre de géographie tropicale de Bordeaux et au Centre d'Étude d'Afrique Noire, faculté de droit de Bordeaux, ainsi que dans le milieu hospitalier. Il a également dispensé ses connaissances au Cameroun, à l'université de Yaoundé. Son implication ne s'arrêtait pas là puisqu'il fut membre fondateur puis président de la société d'anthropologie du Sud-Ouest entre 1981 et 1983, membre de nombreux comités dont le comité permanent de la recherche archéologique du Cameroun.

Pendant près d'un demi-siècle, Jean-Gabriel Gauthier s'est rendu en pays fali pour des séjours de plusieurs mois et a tenté d'en appréhender tous les aspects. Ses recherches de terrain l'ont ainsi poussé à aborder l'histoire du territoire dans le temps, par la réalisation de fouilles archéologiques nombreuses lui ayant permis de remonter jusqu'au Xe siècle de notre ère, jusqu'à l'étude des dernières métamorphoses de la société fali au tournant du XXe siècle. Chaque temps de l'histoire du territoire se trouve ainsi illustré par des objets collectés mais également par des publications nombreuses, des captations sonores, photographiques ou filmiques.

Ses séjours de plusieurs mois sur place lors de chaque mission et son approche pluridisciplinaire lui ont permis de littéralement "pénétrer" le peuple fali : une immersion qui a conduit à une véritable adoption, lui a valu la place honorifique de chef et le respect profond de son grand ami le chef du village de Ngoutchoumi, Égui Ndotté.

Cliquer sur les illustrations photographiques de cette publication ouvrira un zoom et des informations descriptives complémentaires sur celles-ci.