Comment lire une inscription ?

 

La science des inscriptions est basée sur la lecture de textes rédigés en latin  :

Une stèle Une stèle

-  le U et le V se lisent U  ; le I peut être lu I ou J (Iulius = Julius)  ;

-  les cas les plus fréquemment employés sont le nominatif (ex.  : Caius Iulius Victor), le génitif (Caii Iulii Victoris) et le datif (Caio Iulio Victori).

La principale difficulté tient à l’utilisation d’abréviations, nécessaires compte tenu de la place réduite des supports. Par exemple  :

-  la filiation est indiquée par F mis pour Filius ou Filia (fils ou fille)  ;

-  LEG pour LEGIO (légion)  ;

-  COS pour CONSUL, etc.